Menu
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

007 de retour dans " Bon baiser des USA"

Nouvelles révélations d'Edward Snowden : Les institutions européennes espionnées également.



L'Europe demande des explications sur le programme d'espionnage américain.
The Guardian a affirmé dimanche que la France, l'Italie et la Grèce figuraient parmi les 38 "cibles" surveillées par l'Agence nationale de sécurité (NSA) américaine.
Les institutions européennes et des civiles européens feraient également partie du fichier "espionage" des USA.
Suite à ces "découvertes" de documents confirmant un peu plus la réalité des dires, l'Europe demandent des explications à l'Amérique sur ces faits et menacerait de remettre en cause la possiblité d'une zone de libre-échange transatlantique.
 
Viviane Reding, commissaire européenne à la Justice, a déclaré :"On ne peut pas négocier sur un grand marché transatlantique s'il y a le moindre doute que nos partenaires ciblent des écoutes vers les bureaux des négociateurs européens", en réclamant que les Etats-Unis "dissipent ces doutes très rapidement".
 
L'ODNI (Direction nationale du renseignement américain),a fait parvenir un communiqué à l'AFP déclarant que les Etats-Unis "répondront de façon appropriée" à l'UE et à ses Etats membres par les canaux diplomatiques. (source AFP)
 
Sur son compte Twitter le commissaire français, Michel Barnier affirme ceci-ci:
 
007 de retour dans " Bon baiser des USA"

007 de retour dans " Bon baiser des USA"
Selon le Spiegel, le bâtiment de l'UE à Washington, ainsi que la représentation européenne à l'ONU étaient espionés grace à des micros mais un système leurs permettait également d'avoir accès aux courriers électroniques et documents internes.

L'Allemagne, comme la France, font partie des 38 pays considérés par la NSA comme des "cibles".
Selon le Guardian, l'opération de surveillance de la représentation française à l'ONU a été baptisée "Blackfoot" et celle visant l'ambassade de France à Washington "Wabash".

Depuis le 19 juin, Bruxelles attend les explications et réponses promises par le gouvernement américain à ce sujet, mais toujours rien à ce jour n'a été déclaré par celui-ci. Les institutions européennes réitèrent leur demande de réponse "aussi rapidement que possible".
Le Spiegel précise aussi que la NSA aurait même étendu ses opérations jusqu'à Bruxelles il y a "plus de cinq ans".
 
Au Conseil de l'Union européenne des systèmes écoutes avaient déjà été découverts en 2003. A cette époque, une enquête avait été réalisée mais elle n'obtenue aucun résultat.
Était-ce déjà la NSA? Nous ne saurions l'affirmer.
Des réponses rapides et précises sont attendues par les européens.

Même le meilleur roman d'espionage n'aurait osé inventé une histoire semblable, la réalité dépassant souvent la fiction.




Lundi 1 Juillet 2013






Dans la même rubrique :
< >

Mardi 25 Septembre 2018 - 13:35 HISTOIRES D’UNE NATION

Mardi 11 Septembre 2018 - 12:22 75 édition de la Mostra de Venise

Jeudi 6 Septembre 2018 - 22:40 Arte : Spéciale VENISE

Actualités | Politique | A voir | Cinéma | Livres | Théâtre | Festivals | Musique | Petit ecran | Tribune libre