Menu
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

10e édition de MyFrenchFilmFestival

Le palmarès et les chiffres



Le palmarès et les chiffres de la 10e édition de MyFrenchFilmFestival
Le palmarès et les chiffres de la 10e édition de MyFrenchFilmFestival


La 10e édition du premier festival de cinéma francophone en ligne vient de s'achever.

Avec plus de 12 millions de vues, le festival enregistre son deuxième meilleur résultat depuis sa création.

Le festival enregistre son deuxième meilleur résultat :

En 2020, le festival a enregistré plus de 12 millions de vues à travers plus de 200 territoires et 60 plateformes partenaires.
 
 
Les prix Lacoste du public ont récompensé :
  • Les Hirondelles de Kaboul, de Zabou Breitman et Éléa Gobbé- Mévellec, produit par Les Armateurs
  • Une sœur, de Delphine Girard, produit par Versus Production (film belge, en partenariat avec Wallonie-Bruxelles Images (WBI))
 
 

Pour rappel, le Jury International, présidé par Ira Sachs et composé d’Agathe BonitzerJayro BustamanteBrady CorbetJudith Davis & Michaela Pavlátová, a récompensé :
  • L'Heure de la sortie, de Sébastien Marnier, produit par 2L Productions et Avenue B Productions, vendu par Celluloid Dreams.
 
 
 
Le film remporte une dotation de 15 000 euros (5 000 € pour le réalisateur, 5 000 € pour la productrice et 5 000 € pour l'exportateur).


 

Le Jury de la Presse Internationale, composé de Edmée Cuttat, Fernand Denis, Rodrigo Fonseca, Alessandra De Luca et Mariam Schaghaghi, a distingué les films suivants:
 
 
 
 
  • Les Hirondelles de Kaboul, de Zabou Breitman et Éléa Gobbé-Mévellec, produit par Les Armateurs
  • Pile poil, de Lauriane Escaffre et Yvonnick Muller, produit par Qui Vive !
 
 
 
 
Deux mentions spéciales ont également été décernées par le Jury de la Presse Internationale :
 
 
  • Les Météorites, de Romain Laguna, produit par Les films du clan pour « la performance de sa comédienne et la capacité du réalisateur à rendre lisible les états d’âme d’une jeune femme, ainsi que pour sa fraicheur et son adéquation à l’air du temps. »
  • Le Chant d’Ahmed, de Foued Mansour, produit par offshore pour « sa qualité de flirter entre le documentaire et la fiction et pour la façon talentueuse de traiter de divers sujets comme le fossé entre les générations et les conflits sociaux avec légèreté et humanité. »
 
 

Retrouvez l'ensemble du palmarès en images !





Mardi 18 Février 2020






Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Février 2020 - 10:44 Le Comité de sélection 2020

Lundi 27 Janvier 2020 - 15:58 " PLOGOFF Des pierres contre des fusils "

Actualités | Politique | A voir | Cinéma | Livres | Théâtre | Festivals | Musique | Petit ecran | Tribune libre