Menu
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

7e SALON DU ROMAN HISTORIQUE



Succédant à Yasmina Khadra, le romancier et scénariste Didier Decoin, lauréat du Prix Goncourt en 1977 et membre de la prestigieuse Académie depuis 1995, présidera le 7e Salon du Roman historique de Levallois. 

Le dimanche 11 mars prochain, ce rendez-vous devenu incontournable pour les amoureux du roman historique dans toute sa pluralité proposera au public de multiples rendez-vous : entretiens et cafés littéraires, lectures de textes historiques par des comédiens, séances de dédicaces et animations jeunesse.

Depuis 2012, le Salon du Roman Historique, organisé par la Médiathèque de Levallois avec le concours de quatre librairies partenaires, accueille près de 120 auteurs pour une journée placée sous le signe de l’Histoire. Qu’ils soient romanciers, biographes, essayistes, auteurs jeunesse ou illustrateurs de bandes dessinées, ces invités ont tous en commun d’articuler leurs ouvrages autour d’une trame historique et d’aborder l’Histoire, d’époques lointaines aux Temps modernes. Toutes les « Histoires » seront donc au cœur du Salon qui investira l’Hôtel de ville de Levallois. Cette journée sera également l’occasion de rendre hommage à deux membres de l’Académie française disparus en 2017 – l’écrivain et journaliste Jean d’Ormesson et l’historien Max Gallo – et de remettre le 7e Prix des lecteurs de Levallois.

Et puisque les jeunes lecteurs d’aujourd’hui seront les grands lecteurs de demain, la littérature jeunesse sera particulièrement présente cette année avec des signatures, des spectacles et pour la première fois la remise d’un Prix des jeunes lecteurs de Levallois qui aura impliqué les écoles de Levallois depuis la rentrée de septembre.
 

DIDIER DECOIN, DE L’ACADÉMIE GONCOURT, PRÉSIDENT DU 7e SALON DU ROMAN HISTORIQUE
DIDIER DECOIN, DE L’ACADÉMIE GONCOURT, PRÉSIDENT DU 7e SALON DU ROMAN HISTORIQUE

​DIDIER DECOIN


Figure majeure du monde culturel français, Didier Decoin a 20 ans lorsqu’il publie son premier ouvrage, Le Procès de l’amour, qui sera suivi d’une quarantaine d’autres, romans et essais, dont John L’Enfer pour lequel il remporte le prix Goncourt 1977.
Afin de garantir son indépendance et « sauvegarder sa liberté d’écrivain », Didier Decoin se dote d’un second métier, celui de scénariste. Pour le cinéma et la télévision, il est ainsi l’auteur de nombreux scripts originaux ou d’adaptations. Il sera notamment distingué du prix spécial du jury au Festival de Cannes pour Hors-la-vie en 1991 et du Sept d’or du meilleur scénario pour Le Comte de Monte-Cristo en 1999.
L’œuvre littéraire et audiovisuelle de Didier Decoin est traversée par la grande et la petite Histoire. On y retrouve ainsi de grands Hommes comme Napoléon ou Balzac, des essais sur la religion, dont le Dictionnaire amoureux de la Bible, mais également La Femme de chambre du Titanic, Lewis Carroll et Alice au Pays des Merveilles (Lewis et Alice), un bourreau et sa victime dans le Londres d’après-Blitz (La Pendue de Londres), une jeune veuve pour un voyage initiatique dans le Japon médiéval (Le Bureau des jardins et des étangs)...
Président des Écrivains de Marine, membre de l’Académie de Marine, Didier Decoin a été élu à l’Académie Goncourt en 1995. Il en est aujourd’hui le Secrétaire général.

L’affiche du 7e Salon du Roman Historique de Levallois a été réalisée par l’illustratrice Paola Parés
L’affiche du 7e Salon du Roman Historique de Levallois a été réalisée par l’illustratrice Paola Parés


 
« Ce dessin a été réalisé à l'origine pour une exposition à la Médiathèque Gustave Eiffel de Levallois en 2014 sur le thème du conte. Sur des petits formats travaillés à l'encre de chine, j'ai illustré une histoire que j'ai imaginée en douze tableaux : lors d'un voyage fabuleux, la protagoniste évolue dans différents décors et paysages.
Celui-ci représentant la connaissance et la culture, je me suis fortement inspirée d'expériences personnelles et de différents lieux que j'ai visités. J'ai notamment mélangé des détails architecturaux de magnifiques librairies à Buenos Aires et Montevideo, dans le style Art Nouveau.»



http://paolapares.blogspot.fr/




Mercredi 17 Janvier 2018






Dans la même rubrique :
< >

Mardi 11 Septembre 2018 - 12:01 Un rêve pour la paix - Mémoires

Lundi 27 Août 2018 - 16:45 JANE AUSTEN Un cœur rebelle

Mercredi 25 Juillet 2018 - 09:46 "Petit coeur d'opium"

Actualités | Politique | A voir | Cinéma | Livres | Théâtre | Festivals | Musique | Petit ecran | Tribune libre