Menu
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Agression subie par les Femens

Réactions de @RegardsdeFemmes




Peut-on battre une femme en réunion  impunément
dans la République Française aujourd’hui ?


L’association Regards de femmes s’interroge sur le silence de la  Ministre de la Justice, et des Ministre et Secrétaire d’Etat aux Droits des Femmes à la suite des violences commises à l’encontre des Femen ? Peut-on battre en réunion une femme impunément dans la République Française aujourd’hui ?

Nous avons toutes et tous pu voir les images choquantes  du « service d’ordre » du Salon musulman du Val d’Oise battant à plusieurs une femme.
A ce jour aucune réaction des membres du gouvernement ni de la municipalité de Pontoise. Ce sont les Femen qui auraient "perturbé" le salon. Evidemment c’est toujours la faute des femmes !

Comment le trouble aussi violent  à l’ordre public auquel nous avons assisté hier peut-il être perpétré, comment les lois de la République peuvent-elles être ainsi bafouées dans le silence assourdissant des autorités républicaines ? A quoi servent les lois votées ?

Faut-il rappeler au maire que le Parc des Expositions est géré par une société d’économie mixte dont le siège est à l’Hôtel de ville de Pontoise ?  Ce service public délégué  a accepté d’accueillir un salon « macho-communautariste », organisé par Isla Events, société liée à Al kantz, site commercialo-islamique. Deux minutes de recherche sur Internet permettent d’avoir toutes ces informations, ainsi que la  liste des prédicateurs islamistes invités à s’exprimer !

N’y a-t-il pas d’associations de droits des femmes à Pontoise, dans le département du Val d’Oise ou en Ile de France pour se porter partie civile ?

Lorsqu’en 2005 l’imam Bouziane (dit de Vénissieux) avait appelé dans un journal au châtiment corporel des femmes, regards de femmes s’était immédiatement porté partie civile. André Gerin, maire de Vénissieux avait lui aussi immédiatement dénoncé cet appel à la violence. Nicole Ameline, alors Ministre de la parité, puis Catherine Vautrin, qui lui a succédé également.

Lors du procès en 1ère instance, le tribunal de Lyon avait curieusement été sensible à la plaidoirie de l’avocat de l’Imam (expulsé entre temps), au nom du Saint Coran.
Regards de femmes avait fait appel, le Parquet de Lyon également. La Cour d’Appel de Lyon l’a condamné le 14 octobre 2005, à 6 mois de prison avec sursis et 2000€ d’amendes en raison de ses propos incitant à battre la « femme adultère ».

L’iman Bouziane, bien qu’expulsé, s’était pourvu en cassation, pourvoi rejeté par la Cour en février 2007. http://www.regardsdefemmes.com/Bouziane/index.html

Il faut sans cesse rappeler que sous aucun prétexte de traditions ou religions, les violences envers les femmes ne peuvent être justifiées et que la laïcité, force et bouclier pour les femmes, protège toutes les femmes et filles vivant sur notre territoire.
 
Michèle Vianès
Présidente 


 





Lundi 14 Septembre 2015






Dans la même rubrique :
< >

Mardi 25 Septembre 2018 - 13:35 HISTOIRES D’UNE NATION

Mardi 11 Septembre 2018 - 12:22 75 édition de la Mostra de Venise

Jeudi 6 Septembre 2018 - 22:40 Arte : Spéciale VENISE

Actualités | Politique | A voir | Cinéma | Livres | Théâtre | Festivals | Musique | Petit ecran | Tribune libre