Menu
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Amphitryon - Dernière ce soir, il est encore temps!

Amphitryon de Molière - mise en scène Guy Pierre Couleau
À 20h au Théâtre Les Célestins - Lyon



Amphitryon - Dernière ce soir, il est encore temps!
Dernière représentation ce soir, aux Théâtre des Célestins de Lyon de "Amphitryon" la très célèbre pièce de Molière mise en scène  par Guy Pierre Couleau.


Par une scénographie simple et évocatrice, la tragicomédie se révèle une parfaite machine théâtrale.

Composée presque dix-neuf siècles après l'opéra de Plaute, l'Amphitryon de Molière est articulé sur le texte de Plaute  en respectant la légèreté et le traitement des thématiques de l'ancien texte.
Molière réalise un travail d'achèvement et de modification de quelques scènes qui donne une fluidité extraordinaire au déroulement de l'histoire.

La mise en scène de Guy Pierre Couleau est particulièrement incisive : Mercure (terrible Kristof Langromme dans les tissus d'un fou aviateur) annonce le plan diabolique du dieu, Jupiter (Nils Öhlund), en dialoguant avec la Nuit (Jessica Vedel, représentée comme une diva sensuelle et hautaine).
Guy Pierre Couleau imagine un duel divinité/monde à travers une vision simple et efficace : une vaste scène sur laquelle se produisent les faits mondains placée au dessous d'une maquette du système planétaire. 
Pendant le prologue, ces deux mondes se touchent, pour ensuite s'éloigner drastiquement avec le début du premier acte. Mais la maquette de l'univers que l'on pourrait imaginer être l'Olympe descendra vers la terre à chaque début de scène, en installant un sentiment d'écrasement. Le symbolisme est fort : le monde exposé reste sous l'égide de la volonté divine.
C'est un des axes principaux de cette tragicomédie : le pouvoir divin peut bouleverser l'ordre terrestre.
Puisque ce monde doit obéir à des lois divines, peu importe si ces lois sont constituées de bizarreries et de satisfactions personnelles érotiques (des bizarreries qui ont leur corrélatif esthétique dans les interventions visuelles et musicales du vaudeville musical). Des dieux manipulateurs et viles, usent de leurs pouvoirs pour arriver à leurs fins.
La volonté divine agit, défait, mais sans détruire. La paix et l'ordre finiront pas revenir.

À souligner que l'interprétation de Luc-Antoine Diquéro dans le rôle de Sosie est sans aucun doute  un des atouts majeurs de la réussite de cette pièce. Son interprétation dynamique associée à une mise en scène contemporaine simple et efficace mettent en valeur le génie de Molière, pouvant étrangement faire également écho à l'actualité des subterfuges et faux-semblants de notre paysage politique.


Avec Isabelle Cagnat , Luc-Antoine Diquéro , Kristof Langromme François Rabette , Nils Öhlund Jessica Vedel , Clémentine Verdier Assistant à la mise en scène - Carolina Pecheny / Scénographe - Delphine Brouard / Créateur lumière - Laurent Schneegans / Créateur costumes - Laurianne Scimemi / Créateur maquillage - Kuno Schlegelmilch

DURÉE : 1h45
HORAIRES : 20h – dim 16h
PRIX DES PLACES : 

Plein tarif
de 17 à 38 €
Tarif réduit et Pass
de 15 à 34 €
Jeunes -26 ans
de 9 à 19 €
Personnes handicapées,
demandeurs d'emploi
de 10 à 22 €





Samedi 28 Janvier 2017






Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 6 Juillet 2018 - 15:17 Le Festival d'Avignon comme si vous y étiez!

Mercredi 13 Juin 2018 - 12:27 FESTEN

Actualités | Politique | A voir | Cinéma | Livres | Théâtre | Festivals | Musique | Petit ecran | Tribune libre