Menu
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Complot – Hasard – Cabinet Noir à l’Élysée ?



Ces derniers jours ont une odeur nauséabonde…

Ne trouvez-vous pas étrange cette sortie successive d’affaires soit-disant "d’états" à l’encontre de l’UMP mais avant tout à celle de Nicolas Sarkozy?

Croyez-vous réellement que la période de "révélations" soit un hasard? Personnellement, je ne crois absolument pas aux coïncidences.

Après avoir été accablé par une suite de nombreuses affaires jusqu’ici n’ayant jamais abouties, nous apprenons aujourd’hui que lui et son avocat sont sur écoutes depuis plusieurs mois,

Une première dans l’histoire de notre République.

Quoi penser, sachant cela, de la phrase prononcée il y a peu, lors d’une réunion avec les députés, de l’actuel Président de la République  "Nicolas Sarkozy (…) je sais tout ce qu’il fait, je le surveille de près"?

Beaucoup doivent penser qu’il n’y a pas de "fumée sans feu". Mais permettez-moi de ne pas croire en la même origine du foyer de départ…

Les avocats pénalistes dénoncent «un recul évident, grave, inquiétant» de la protection du secret professionnel.

Des ténors du barreau,  indignés par cette "inquisition" préparent une prise de position commune, rappelant l’importance capitale du secret professionnel dans le cadre d’une défense pénale. 

Oui, ceci est une première historique.
Cette mise sur écoute d’un ancien chef d’état, de son avocat, de plusieurs de ses ministres et certainement également de journalistes , a toute l’apparence d’un abus de pouvoir, de violations de la vie privée et du secret de l’instruction.
 
Mais pas du côté où on essaie de nous le faire entendre.
 

La Justice impartiale?

Souvenons-nous du fameux "mur des cons"…

Un petit rappel historique:

Ou comment, entre 1983 et 1986, Mitterrand a, par le biais de la controversée cellule anti-terroriste de l’Elysée, fait surveiller les conversations téléphoniques de près de 150 personnalités à des fins totalement personnelles.

Je vous invite à lire pour en apprendre davantage « Les Grandes Oreilles du président »,d’Yves Bonnet et Pascal Krop, Presses de la cité, 2004.

Nous attendons vivement que la vérité soit exposée sur les circonstances exactes de la décision de mise sur écoutes, le bien fondé de celle-ci et le respect du droit des personnes visées.

 





Samedi 8 Mars 2014





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actualités | Politique | A voir | Cinéma | Littérature | Théâtre | Festivals | Musique | Petit ecran | Tribune libre