Menu
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Du 11 au 22 décembre 2013 FAUST ET USAGES DE FAUST

D’après Christopher Marlowe et
Charles Gounod
Adaptation Jean Sclavis et Émilie Valantin
Mise en marionnettes Émilie Valantin



FAUST ET USAGES DE FAUST
FAUST ET USAGES DE FAUST

Mieux vaut la débauche que la tristesse - Walser
Qui est le véritable Faust ? Ou du moins, le plus intéressant ?
Celui de Marlowe, acteur du pacte et dont les motivations sont détachées de toute inquiétude relative à Dieu ?
Celui de Goethe et par extension celui de Gounod, victime du diable et tiraillé par l'angoisse du chaos existentiel ?
Celui de Lenau qui, de désir en désir, ne vit que de tromper son désir de mourir ?
Que cherche-t-il ? L'amour, l'absolu, ou la gloire et l'argent ?
Faut-il le blâmer ou l'excuser ?
Faust aujourd'hui ne serait-il pas non seulement un subtil mélange des différentes versions, mais aussi un homme revenu de tout et à la recherche de sensations nouvelles ?
Méphisto, quant à lui, n'est-il pas "une des dimensions de l'être de Faust", c'est-à-dire le représentant de sa part de matérialisme rationnel par opposition à l'enthousiasme sentimental et néoplatonicien de Faust, caractéristique première du personnage ?
"Qui ne pactise pas avec le diable n'a aucune raison de vivre car le diable exprime symboliquement la vie mieux que dieu lui-même"
Cioran, Sur les cimes du désespoir
Depuis le XVIe siècle, le mythe du vieil alchimiste qui passe un pacte avec le diable a
fourni matière à une quantité d'oeuvres dramatiques et musicales ainsi qu'à des
pantomimes et des pièces pour marionnettes.
Cette adaptation FAUST et usages de FAUST associera essentiellement la version de
Marlowe à l'Opéra de Gounod, lui-même inspiré de l'oeuvre de Goethe, afin de
composer une variante originale où le personnage de Faust, plus virulent chez
Marlowe et plus lyrique chez Gounod, gagnera en véracité et si possible en épaisseur
pour le spectateur d'aujourd'hui.
C'est le Melmoth réconcilié de Balzac qui nous fournit une piste pour construire une fin compatible avec notre époque !
De L'histoire tragique du Docteur Faust de Marlowe, nous emprunterons les personnages du Bon Ange et du Mauvais Ange pour nous glisser dans l'histoire en tant que comédien-manipulateur.
De ce texte fondateur, nous garderons quelques péripéties "magiques", utiles à la construction du personnage comme au divertissement des spectateurs…
Problématique à ne pas oublier dans notre quête de Faust !
Dans l'Opéra de Gounod, nous puiserons les situations, donc les airs les plus mémorables, que nous interpréterons en direct... jusqu'à "l'Air des bijoux" de Marguerite.
Le personnage de Marguerite, absent dans le texte de Marlowe, apporte au drame une dimension émotionnelle que nous voulons conserver.
"Personne n'est plus esclave que ceux qui se croient faussement libres" Goethe
Il y a une multitude de lectures de ce mythe sans qu'il soit possible de déceler un message unique, défini, concret et invariable !
Les interrogations métaphysiques ou religieuses des divers textes de Faust se délitent souvent, au fil des scènes, en problématiques morales soumises au contexte social et religieux : le catholicisme bourgeois chez Gounod par exemple.
Le plus petit dénominateur commun à toutes les versions est une mise en garde contre l'obtention d'un bonheur trop facile -ou de la représentation que nous pouvons en avoir- au prix d'une aliénation pernicieuse car indolore.
Faust se croit libre !...
Voilà qui croise une de nos indignations récurrentes : l'abus de l'idée -ou seulement du mot- LIBERTÉ est une des caractéristiques de l'époque contemporaine, et particulièrement des modèles de vie dominants : le bonheur grâce à la "liberté
d'acheter, de placer son argent, ou de voyager chez les pauvres, etc."
"Je vois une nation puissante et riche, avec de nombreuses libertés civiques, de multiples choix de consommation, et une dévotion qui tient presque du culte quant au concept de liberté personnelle. Mais en même temps, je vois des gens constamment enragés. Tous les sondages sur le bonheur montrent que les Américains sont tout en bas de la liste. Du coup, il est difficile de prétendre que la liberté, du moins comme elle est conçue aux Etats-Unis, amène au Bonheur."

Au-delà des questions philosophiques soulevées par les différentes versions de ce mythe, ce qui nous intéresse, c'est l'ambigüité du personnage de Faust, à la fois comique et tragique, nihiliste et jouisseur, sorte d'antihéros bipolaire insatisfait qui
s'avère très actuel.



En 38 ans, la compagnie a créé près de deux mille personnages en croisant techniques traditionnelles et matériaux nouveaux et près de quarante spectacles. La collaboration d'une équipe fidélisée de techniciens, de musiciens et de comédiens talentueux – en premier lieu, Jean Sclavis - ainsi que la constitution d'un atelier performant, permettent d'aborder le théâtre classique comme la création contemporaine.

CALENDRIER DES REPRÉSENTATIONS
Décembre 2013
Mardi 21 20h30
Mercredi 11 20h30
Jeudi 12 20h30
Vendredi 13 20h30
Samedi 14 20h30
Mardi 17 20h30
Mercredi 18 20h30
Jeudi 19 20h30
Vendredi 20 20h30
Samedi 21 20h30
Dimanche 22 16h30
Relâche dimanche 15 et lundi 16 décembre
RENSEIGNEMENTS - RESERVATIONS
Tél. 04 72 77 40 00 - Fax 04 78 42 87 05 (Du mardi au samedi de 13h à 18h45)
Toute l’actualité du Théâtre sur notre site www.celestins-lyon.org

logo Célestins

  • Du 11 au 22 décembre

 

Faust et usages de Faust
Durée : 1h20
Relâche : lun et dim 15 déc
Horaires : 20h30 - dim 16h30

 
D'après Christopher Marlowe et Charles Gounod / Adaptation Jean Sclavis et Émilie Valantin / Avec Jean Sclavis (jeu et manipulation,) Gilles Richard (accessoiriste plateau) et Élie Granger (musique) / Lumière - Gilles Drouhard / Marionnettes - Émilie Valantin, François Morinière et l’Atelier de la Cie Émilie Valantin / Décors - Émilie Valantin, Bertrand Boulanger et l’Atelier de la Cie Émilie Valantin / Costumes - Barbara Mornet





Lundi 9 Décembre 2013






Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 6 Juillet 2018 - 15:17 Le Festival d'Avignon comme si vous y étiez!

Mercredi 13 Juin 2018 - 12:27 FESTEN

Actualités | Politique | A voir | Cinéma | Livres | Théâtre | Festivals | Musique | Petit ecran | Tribune libre