Menu
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Henri Guaino : "nous n'allons pas juger l'islam"

Interview @Europe1



Le député Les Républicains des Yvelines, était l'invité de Jean-Pierre Elkabbach, jeudi sur Europe 1.

Les Républicains organisent jeudi une journée de travail consacrée à l'islam. Co-organisateur de ce rendez-vous, Henri Guaino, député des Yvelines, était l'invité de Jean-Pierre Elkabbach, jeudi sur Europe 1. Il a justifié le fait que cette journée de travail se tienne à huis clos. "Je suis totalement opposé à la politique spectacle", a expliqué Henri Guaino. "Je pense que la politique doit apprendre à travailler dans la sérénité, dans le calme. Je sais que ça ne plait pas à beaucoup de journalistes. Quand ils ne sont pas invités, ça les énerve !" a-t-il ironisé.





"Des problèmes se posent". Pourquoi la première journée de travail des Républicains porte-t-elle sur l'islam ? "Il y a des tensions. Aujourd'hui, on voit bien que des problèmes se posent", a expliqué Henri Guaino, en réfutant les critiques formulées par Stéphane Le Foll, le porte-parole du gouvernement. "Il est indigne de la part d'un gouvernement de porter un tel jugement sur le plus grand parti de l'opposition", a fustigé l'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy. Pour lui, "nous assistons depuis quelques jours à la coalition des grandes consciences et des autruches". "C'est extraordinaire. Vous parlez de l'immigration, vous êtes xénophobe. Vous parlez de la sécurité, vous êtes facho. Vous parlez de l'islam, vous êtes islamophobe. Mais on est où ?", s'est-il agacé.

"Il n'y a pas de sujet avec les gens qui prient dans des caves et les maires qui ont du mal à construire des mosquées parce que la population est divisée ?", a poursuivi Henri Guaino. "Il n'y a pas de phénomène de rejet, de méfiance ?" Selon lui, "si on veut que les choses se passent bien, il faut en parler, travailler et trouver des solutions. Sinon, vous ouvrez la voie à tous les extrémistes et à toutes les démagogies. C'est irresponsable".






Jeudi 4 Juin 2015






Dans la même rubrique :
< >

Samedi 31 Décembre 2016 - 07:23 Matinales spéciales « Primaire de la gauche »

Actualités nationales | actualités internationales