Menu
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

J’AI PRIS MON PERE SUR MES EPAULES

Théâtre des Célestins du 13 au 23 mars 2019



@ Sonia Barcet
@ Sonia Barcet


De Fabrice Melquiot,
Mise en scène Arnaud Meunier

 
Avec
Rachida Brakni, Philippe Torreton, Maurin Ollès, Vincent Garanger, Frederico Semedo, Bénédicte Mbemba, Riad Gahmi, Nathalie Matter
Pour sa nouvelle création, Arnaud Meunier réunit sur scène Rachida Brakni et Philippe Torreton. Une épopée comique et désespérée librement inspirée de L’Énéide de Virgile.
 

Enée découvre que son père a le cancer. Anissa, qui vit seule, apprend qu'elle est enceinte. Grinch s’est fait tatouer pour essayer de combler le vide qu’il ressent. Mourad abandonne l’islamisme pour devenir bouddhiste. Le Bataclan se fait prendre d’assaut.
Qui sont ces personnes à qui l'on a ôté le droit de parole ? À ce moment précis, on enlève la muselière et tous les délaissés des histoires : les trop pauvres, les pas assez braves, les « ratés » se retrouvent pour une épopée, libérés d'une parole trop longtemps contenue. Une chute tragique et magnifique.

 
 

Fabrice Melquiot revendique la beauté de la vulnérabilité. À la manière d'une tragédie contemporaine, il n'y a pas de « circuit caché », chacun est omniscient sur son propre destin . Le texte tisse alors les murs du sanctuaire des « Grands vaincus ». Nous sont, par conséquent, exposés : la puissance du vulérable et de l'homme abattu par la vie. Le texte, avec ses répétitions, rappelle la fable dont on raconte les aventures glorieuses mais, à l'inverse, ici l'héroïsme est remplacé par le cycle des malheurs. La vie est mise en scène sous sa forme la plus crue: des hommes et des femmes qui se battent contre leur propre destin, contre une réalité cruelle et parfois injuste. Empreint d'une grande forme d'humour, malgré la dureté de la situation, la légèreté nous permet de sortir la tête de l'eau.

 
Arnaud Meunier transforme cette cité d'HLM en un bateau maudit ou tous ses occupants souffrent du Jong de la mort. Le bateau dont la coque ne peut supporter tous ces malheurs, craque, se fissure et entraîne les habitants dans sa chute. Dans cette folle tornade, les personnages emportés par la puissance des malheurs se raccrochent à ce qu'il leur reste : la solidarité. Chaque personne est mise en avant avec son histoire, ses cicatrices. Tout ceci crée et donne sa force et sa beauté à la pièce.

La splendeur des damnés.
 

Ducrot Numina

 

@ Sonia Barcet
@ Sonia Barcet



Collaboration artistique – Elsa Imbert / Assistante à la mise en scène et dramaturge – Parelle Gervasoni / Assistant à la mise en scène – Fabio Godinho / Scénographie – Nicolas Marie / Lumières –César Godefroy / Création musicale – Patrick De Oliveira / Vidéo – Fabrice Drevet / Costumes – Anne Autran / Perruques et maquillage – Cécile Kretschmar / Construction décor et costumes – Ateliers de La Comédie de Saint-Étienne – Centre dramatique national
Production : La Comédie de Saint-Étienne – Centre dramatique national
Coproduction : Les Théâtres de la Ville de Luxembourg (Luxembourg), Célestins – Théâtre de Lyon



Avec la participation du Jeune théâtre national et le soutien du Fonds d’Insertion pour Jeunes Artistes Dramatiques, DRAC et région Provence-Alpes-Côte d’Azur
L’Arche est éditeur agent théâtral du texte représenté.


Création le 29 janvier 2019 à La Comédie de Saint-Étienne – Centre dramatique national




Mardi 19 Mars 2019






Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 12 Septembre 2019 - 21:26 Jusque dans vos bras

Mardi 14 Mai 2019 - 10:58 Les Molières 2019 : Le palmarès complet

Actualités | Politique | A voir | Cinéma | Livres | Théâtre | Festivals | Musique | Petit ecran | Tribune libre