Menu
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'expérimentation « Zéro chômage de longue durée »

à l'Assemblée nationale le 24 novembre



 

 
La proposition de loi « Zéro chômage de longue durée », portée par Laurent Grandguillaume,  sera examinée par l'Assemblée nationale le mardi 24 novembre en séance publique à partir de 21h30.


L'ensemble des acteurs de ce projet (associations partenaires, élus locaux, chômeurs et entrepreneurs) se félicite de son prochain examen.

 

« On ne manque ni de travail, ni d'argent, ni de personnes »

 

L'expérimentation, initiée par ATD Quart Monde, a pour but de proposer, sur des territoires donnés, à tout chômeur de longue durée qui le souhaite, un emploi à durée indéterminée, adapté à ses compétences, sans surcoût pour la collectivité. 

Il s'agit d'identifier les savoir-faire des personnes en recherche d'emploi et de créer des postes concordants selon les besoins du territoire. De nouveaux emplois utiles pourraient voir le jour dans les services à la personne ou aux entreprises, l'accueil, l'environnement, par exemple. 

La réaffectation des coûts dus à la privation durable d'emploi (entre 15 000 et 17 000 euros par an par demandeur, voir l'étude ATD macroéconomique ) financerait en partie la création de ces emplois délaissés faute de rentabilité.

Les premiers territoires engagés dans l’expérimentation sont l’Ille-et-Vilaine, les Deux-Sèvres, la Nièvre, la Meurthe-et-Moselle et les Bouches du Rhône. D’autres territoires, urbains, sont à l’étude.

 

Une nouvelle étape franchie

 

Le 10 novembre, le Conseil économique, social et environnemental, saisi par Claude Bartolone, a rendu un avis favorable à l'expérimentation. ATD Quart Monde sera vigilant pour que le texte reste fidèle au projet initial, respectueux des personnes.

Découvrez l'ensemble du projet sur zerochomeurdelongueduree.org

 





Vendredi 20 Novembre 2015





Dans la même rubrique :
< >

Société | Économie