Menu
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Foll : "les frondeurs ont pris de lourdes responsabilités"

Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, porte-parole du gouvernement, était l’invité de Jean-Pierre Elkabbach, ce matin à 8h20 dans La matinale d’Europe 1, présentée par Thomas Sotto.



Info de Mediapart sur la candidature de Macron - Stéphane Le Foll : "J'espère que c'est un canular"

"Les frondeurs ont pris de lourdes responsabilités" selon le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll. Leur positionnement contestataire pourrait profiter à l'opposition en 2017. 

"Les frondeurs ont pris de lourdes responsabilités", regrette ce matin sur Europe 1 Stéphane Le Foll. Alors que le gouffre entre l’exécutif et les députés dissidents s'accentuent, après la décision de recourir au 49-3 sur la loi Travail, le ministre de l'Agriculture et porte-parole du gouvernement, pointe du doigt les conséquences politiques risquées de leur positionnement. 

Un candidat frondeur en 2017. Mercredi, les députés dissidents ont tenté de déposer une motion de censure contre l’exécutif. Jeudi, ils annonçaient qu'ils présenteront un candidat pour l'élection présidentielle en 2017, si une primaire n'était pas organisée au sein du PS.

Les frondeurs font le jeu de l’opposition. Pour Stéphane Le Foll, cette initiative pourrait contribuer à "faire gagner la droite et l'extrême droite". "On voit partout en Europe la menace de l'extrême droite, en Allemagne, en Autriche. "Dans ce moment historique, il ne trouvent rien de mieux que de considérer que l'essentiel est au débat au sein du PS" déplore-t-il.

Quant aux partisans de Mélenchon qui comptent voter la motion de censure de la droite, "ils sont dans la confusion", selon le ministre. Stéphane Le Foll dénonce les contradictions de cet ancien allié politique, critique de l'action gouvernemental 'pas assez à gauche' selon eux, mais tout de même prêt à voter la motion de censure déposée par droite.  


"J'espère que la candidature d'Emmanuel Macron est un canular" a affirmé ce matin le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll.

- INTERVIEW –
 
"Un canular", ce sont les mots de Stéphane Le Foll pour désigner l'éventuelle candidature du ministre de l'Economie. Mercredi, Mediapart annonçait que le ministre de l'Economie comptait se présenter à l'élection présidentielle en juin. Cette information a depuis été démentie par son entourage.
"Cette annonce m'a surpris" a ajouté le ministre de l'Agriculture jeudi sur Europe 1. "J'espère qu'Emmanuel Macron sera clair sur le sujet et qu'il s'agit d'une fausse information."
"J'attends de lui qu'on puisse continuer à porter un projet pour le pays. Je ne lui prête pas l'intention de vouloir porter ce projet." a-t-il dit. On doit rester cohérent. Le Premier ministre est là pour rappeler chacun à son devoir."
Une phrase qui n'est pas sans rappeler l'altercation du Ministre de l'Economie et de Manuel Valls, hier à l'Assemblée nationale.




Jeudi 12 Mai 2016






Dans la même rubrique :
< >

Mardi 25 Septembre 2018 - 13:35 HISTOIRES D’UNE NATION

Mardi 11 Septembre 2018 - 12:22 75 édition de la Mostra de Venise

Jeudi 6 Septembre 2018 - 22:40 Arte : Spéciale VENISE

Actualités | Politique | A voir | Cinéma | Livres | Théâtre | Festivals | Musique | Petit ecran | Tribune libre