Menu
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Nucléaire en Europe

Comparatifs sur le site de toute l'Europe



L'Europe et l'énergie

Comparatif : le nucléaire en Europe

Réacteurs nucléairesLes centrales nucléaires produisent aujourd'hui près d'un tiers de l'électricité et 15% de l'énergie consommée dans l'Union européenne. La majeure partie des réacteurs nucléaires en activité se situent sur le territoire européen, même si tous les Etats membres n'en ont pas construit. Ainsi, on compte actuellement 134 réacteurs opérationnels dans 14 Etats membres, et 6 en construction. L'Etat membre possédant le plus de réacteurs en activité est la France, qui en compte 58.

 

 


Suite au grave accident de la centrale nucléaire de Fukushima (Japon) en mars 2011, l'Allemagne a décidé de fermer d'ici à 2022 ses 17 réacteurs nucléaires. Entre début 2009 et la fin de l'année 2011, le gouvernement d'Angela Merkel a arrêté la production d'énergie nucléaire de 8 des 17 réacteurs.

En Italie, la relance du nucléaire avait été envisagée par le chef du gouvernement, Silvio Berlusconi, mais un référendum organisé en juin 2011 a clairement mis fin à ce projet, puisque 94% des votants (soit 25 millions de personnes) se sont déclarés défavorables à cette idée.

Après son élection, François Hollande a quant à lui promis la fermeture de la centrale de Fessenheim, et de ses deux réacteurs, en fonction depuis 1977.

L'Union européenne a annoncé en 2011 la mise en place de tests de résistance afin de contrôler les centrales nucléaires européennes. Ces tests ont été menés sur une "base volontaire". Ils intégraient les risques naturels (inondations, séismes, tempêtes etc.) et certains risques accidentels (crash d’avion, explosion à proximité d’une centrale). La question des risques terroristes a été écartée.

A la suite de ces tests, qui ont été réalisés sur l'ensemble des réacteurs nucléaires présents dans l'Union, le Parlement a adopté le 14 mars une résolution appelant les Etats membres à immédiatement mettre en place l'ensemble des améliorations recommandés suite aux tests de résistance, dont les résultats se sont montrés très décevants. Ces "mises aux normes" seront entièrement pris en charge par les différents exploitants des centrales, qui ont l'interdiction de reporter ces coûts sur la facture énergétique pour les consommateurs.
 



Sources
 

[Nuclear power reactors in the world - 2012 Edition [pdf]]urlblank:http://www-pub.iaea.org/MTCD/Publications/PDF/RDS2-32_web.pdf - Agence internationale de l'énergie atomique





Jeudi 4 Avril 2013






Dans la même rubrique :
< >

Samedi 7 Juillet 2018 - 21:43 Paris, Place Vendôme

Vendredi 22 Juin 2018 - 11:26 SOS Méditerranée

Actualités | Politique | A voir | Cinéma | Livres | Théâtre | Festivals | Musique | Petit ecran | Tribune libre