Menu
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le retour de la menace terroriste ?

Un enjeu géopolitique autant que sécuritaire



par Jean-François Fiorina

 « Il y a tout juste 13 ans, le 11 septembre 2001, les États-Unis étaient frappés au coeur par une vague d’attentats meurtriers. Une attaque, et une riposte, qui allaient bouleverser en profondeur les rapports de force géopolitiques. Malgré la Global War On Terror décrétée et conduite par le président George W. Bush, la menace semble toujours plus actuelle. La Grande-Bretagne vient de relever son niveau d’alerte de sécurité, tandis que le gouvernement français a présenté au début de l’été un projet de loi « renforçant les dispositions relatives à la lutte contre le terrorisme ».   En cause ? La menace jihadiste, et plus précisément, pour les États européens, la participation de centaines de leurs ressortissants à la « guerre sainte » en Syrie et désormais en Irak, sous le noir étendard de l’État islamique (EI, ex- EIIL). L’émotion légitime suscitée par les exactions dont celui-ci se rend coupable, le risque énoncé d’un possible retour en Europe de centaines de jihadistes formés et fanatisés, appellent à une meilleure compréhension du phénomène terroriste. Car il s’avère bien plus complexe – mais aussi bien moins irrationnel – que ne le laisserait supposer une approche dictée par la seule actualité.  »

EXTRAIT :

« Sur le profil des "apprentis jihadistes" en provenance des pays occidentaux : "[La] radicalisation 2.0 peut tout aussi bien toucher des jeunes hommes disposant d'une solide culture universitaire, d'une bonne situation professionnelle et d'une famille classique que des jeunes sans qualification, sans emploi et ayant grandi dans une famille déstructurée. Généralement, ils rejettent la société dans laquelle ils vivent, haïssent les valeurs du monde occidental et se réfugient dans l'interprétation qu'ils vont faire et/ou qu'on va leur fournir sur la nécessité d'imposer un islam radical face à la décadence de l'Occident. En fait, nous sommes de plus en plus confrontés à ce qu'on pourrait appeler des autodidactes du terrorisme. » (Alain Bauer et Christophe Soulez, Le Terrorisme pour les nuls, op. cit.)

Retrouvez d’autres analyses géopolitiques sur www.diploweb.com et sur http://notes-geopolitiques.com





Jean-François Fiorina
Jeudi 11 Septembre 2014





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 4 Octobre 2015 - 21:47 A ne pas manquer - FESTIVAL LUMIÈRE 2015

Mercredi 11 Février 2015 - 10:43 Biodiversité - quels enjeux pour notre santé ?

Lundi 28 Avril 2014 - 00:06 Valls au Vatican

Actualités | Politique | A voir | Cinéma | Littérature | Théâtre | Festivals | Musique | Petit ecran | Tribune libre