Menu
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

"Loveless" : la révolte des prostituées de Lyon

Le théâtre des Ateliers de Lyon présente jusqu'au 24 mars 2018 "Loveless", une pièce qui retrace la lutte des prostituées en 1975



Depuis 1975, le visage de la prostitution en France a beaucoup changé : le pourcentage de prostitution étrangère a augmenté de façon fulgurante grâce à des réseaux mafieux bien organisés. On ne peut pas laisser des femmes subir l’esclavagisme et la traite d’êtres humains mais il existe toujours en France une prostitution libre qui revendique le droit de s’inscrire dans la société. Comme chacun sait, elles payent des impôts...
La question politique et morale que pose ce spectacle est : pourquoi réprime-t-on les prostituées alors que légalement la prostitution n’est pas interdite ? Pourquoi le sexe ne peut-il être moralement un commerce acceptable? Dans nos relations humaines, le sexe n’est il pas déjà une valeur d’échange ? Quelle est la place du sexe dans la société ?

Dans le débat qui est ouvert aujourd’hui sur la pénalisation des clients, le gouvernement ne demande par l’avis des prostituées car elles sont considérées comme des victimes dont le jugement serait altéré. Pourtant, à travers les témoignages que nous avons pu lire, ces femmes ont beaucoup réfléchi sur leur rôle dans la société, et ces femmes d’aujourd’hui sont les mêmes qu’il y a 40 ans.

Comme dit l’une d’elles en 1975 : « Tout le monde est en train de se demander quel sort il faut faire à la prostituée, quelle loi il faut faire pour elle, comment organiser sa situation. Est-ce qu’on va faire la même chose avec les marchands de bonbons ou les journalistes? De quel droit, veut-on, depuis toujours, décider à notre place ? Est-ce qu’on va, nous, dire aux ouvriers ou aux flics : « Vous savez, vous devriez demander des usines en couleur ou des uniformes à pois. » ?

Nous souhaitons également donner la parole aux prostitués masculins en donnant à dire le texte de l’une des prostituées à un homme. Ce regard nous paraît intéressant, et permet de ne pas enfermer le débat dans la lutte homme-femme, opprimeur-opprimée. (Aujourd’hui la prostitution masculine s’élève à 15% d’hommes.)

Nous trouvons intéressant la distance que nous avons aujourd’hui avec ces évènements et nous souhaitons faire entendre ces femmes qui courageusement décident de relever la tête, par choix. En discutant avec des prostituées d’aujourd’hui nous avons découvert que le combat était toujours le même, et que selon les époques nous agitions des chiffons rouges différents. Hier c’était au nom des maladies, aujourd’hui c’est au nom de l’esclavagisme. Mais au  final, il s’agit toujours de morale, et la société reste très hypocrite quand il s’agit de parler de sexe.

 
Anne Buffet et Yann Dacosta
 

©Arnaud Bertereau Agence Mona
©Arnaud Bertereau Agence Mona
Cette proposition se construit autour de témoignages de prostituées recueillis pendant leur occupation de l’Église Saint-Nizier à Lyon en 1975.
Pour la première fois, des femmes appartenant à l’une des catégories les plus marginalisées réclament le droit d’exercer librement leur profession.
Pourquoi réprime-t-on les prostituées alors que la prostitution n’est pas interdite ?

Loveless raconte la vie de six femmes qui vivent des actes sexuels consentis mais sans amour et interroge sur scène les évidences prémâchées et les fantasmes qui les entourent.
Tout le long de cette manifestation installée dans ce lieu refuge, ces nouvelles Marie-Madeleine se mobilisent pour leurs droits.

Anne Buffet et Yann Dacosta co-signent cette mise en scène qui expose ces morceaux d’existence et révèle ainsi des humanités tour à tour pathétiques ou joyeuses mais toutes portées par une pulsion de vie communicative.

Table ronde

Temps d’échanges entre les metteurs en scène Anne Buffet et Yann Dacosta, deux enseignants-chercheurs de l’Université Lyon 2 (Mme Kerfa, spécialiste du genre et de la communication des médias et M. Mathieu, spécialiste de la sociologie et de l’histoire de la prostitution) et le public. Plusieurs thématiques seront abordées, notamment l’évolution du regard de la société sur la prostitution et les engagements menés en faveur de l’égalité des droits femme/homme.

Dialogue animé par Dalya Daoud, journaliste à Rue89 Lyon

Mar 20 mars à 14h30
Université Lumière Lyon 2, bâtiment Erato, salle des Colloques 18 quai Claude Bernard Lyon 7e – Entrée libre Renseignements et inscription : 
https://www.theatredescelestins.com/cel_event/table-ronde-autour-de-loveless/

Affiche Loveless Théâtre des Célestins
Affiche Loveless Théâtre des Célestins
LOVELESS. du  14 — 24 MARS 2018

D'APRÈS UNE VIE DE PUTAIN DE CLAUDE JAGET CONCEPTION, ADAPTATION ET MISE EN SCÈNE ANNE BUFFET, YANN DACOSTA

avec


RÉBECCA CHAILLON, A
A JADE COLLINET, B
JULIEN CUSSONNEAU, C
SUSANNE SCHMIDT, D
ANNE BUFFET, E
MARIE PETIOT, F

Lumière Jean-François Lelong
Scénographie Fabien Persil
Costumes Corinne Lejeune
Régie générale Marc Leroy
Régie son / vidéo Matthieu Ponchelle
Assistante à la mise en scène Lucie Roullet

HORAIRES 20h30 dim : 16h30 Relâche : lun

 RENSEIGNEMENTS et RÉSERVATIONS 

Attention : changement de lieu pour ce spectacle / Accueil solidaire des Célestins au Théâtre
Nouvelle Génération, Les Ateliers – Presqu’île
Suite aux crues de la Saône, la Célestine ayant été partiellement inondée, les représentations du spectacle auront lieu au Théâtre Nouvelle Génération – CDN de Lyon, les Ateliers-Presqu’île, 5 rue du Petit David, Lyon 2e.
Cette salle est non numérotée et le placement sera donc libre.


 




Samedi 17 Mars 2018






Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 14 Mars 2018 - 12:55 GEORGE DANDIN OU LE MARI CONFONDU

Vendredi 9 Mars 2018 - 08:01 ACTRICE - Marina Hands MAGISTRALE!

Actualités | Politique | A voir | Cinéma | Littérature | Théâtre | Festivals | Musique | Petit ecran | Tribune libre