Menu
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nul n'est censé ignorer la loi et pourtant personne ne la connait !



*De la révolution à l'inversion propose un nouveau projet de réforme de la société. Un modèle préférable à la révolution en ce qu'il ne nécessite ni violence, ni destruction, mais seulement l'inversion d'un certain nombre de nos comportements. Inverser les comportements, pour cela inverser les raisonnements, les analyses, les rapports personnels et professionnels en se basant sur le principe de subsidiarité (fondé sur la collaboration, l'entraide – un inversement hiérarchique et fonctionnel, comme seul dépassement possible au schéma primaire de la domination - soumission). Avec De la révolution à l'inversion, l'objectif reste celui qui a été exposé dans la déclaration des droits de l'homme et du citoyen, en y ajoutant ce qui en est la contrepartie logique et nécessaire, les devoirs et les obligations. Car il ne peut exister de droit s'il n'existe pas, en contrepartie, des obligations équivalentes. A travers cet essai, l'auteur propose des réformes du système social, des services publics…et il nous donne les clefs pour la mise en œuvre d'une véritable démocratie : la démocratie directe, dont beaucoup avaient rêvé, mais à laquelle ils avaient renoncé, la croyant impossible à mettre en œuvre. Il nous montre comment elle serait accessible, mais nous prévient qu'elle ne le sera jamais qu'à des citoyens responsables.


Marc Albert CHAIGNEAU a été conseil de sociétés et avocat d'affaires, puis responsable juridique pendant 35 ans. Cette expérience l'a conduit à analyser méticuleusement la société dans laquelle nous vivons.
 




Marc Albert Chaigneau
Lundi 12 Septembre 2016





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actualités | Politique | A voir | Cinéma | Littérature | Théâtre | Festivals | Musique | Petit ecran | Tribune libre