Menu
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

PILLEURS D’ÉTAT

Philippe Pascot

Après "Délits d'élus - 400 politiques aux prises avec la justice - paru l'an dernier,
Philippe Pascot revient avec un nouveau livre, Pilleurs d'état - Les abus de nos élus.



"J‘ai découvert avec effarement qu’en dehors des délits  référencés dans le Code pénal et justifiant d’une procédure judiciaire, il y a aussi, derrière, devant ou conjointement à un délit, une multitude d’abus, commis joyeusement par nos élus, dans une opacité savamment distillée et auto-entretenue, toutes tendances confondues. Ces abus, privilèges, passe-droits, avantages me laissent pantois et désespéré sur le genre humain. Le pire, c’est que la plupart de ces « abus » sont revêtus d’une légalité de façade qui permet à ces élus de se draper dans une innocence de circonstance qui, à défaut d’être répréhensible pénalement, m’enveloppe de beaucoup plus qu’un doute sur l’éthique et la probité de ceux qui en profitent. » Philippe Pascot

 
Combien avons-nous d’élus en France ? 600 000  élus ? 700 000 mandats électifs ? Nous ne le savons pas exactement... Ce que nous savons en revanche, c’est que la France est proportionnellement le pays au monde avec le plus d’élus par habitant ! S’agissant de leurs émoluments, beaucoup d’élus touchent peu, au service de la population, il est vrai, mais d’autres touchent beaucoup, à leur propre et seul service. En effet, pour ceux situés en haut de la pyramide, grâce à l’effet des cumuls divers et autres activités annexes, c’est jusqu’à, pour quelques uns, un million d’euros  de revenus par an, sans compter avantages et privilèges divers. Que cachent nos élus sous le tapis de leur exemplarité affichée ? Pourquoi une moralité aussi élastique quand elle touche à leurs privilèges ? Comment ce système qui produit des abus s’est-il généralisé et pérennisé ? Philippe Pascot démontre à travers des faits concrets que le système lui-même, dans son immobilisme calculé, ne peut donner naissance qu’à des dérives légales mais toujours totalement immorales. Si tous les élus ne sont pas pourris, beaucoup sont complices. Cet ouvrage recense presque tous les abus légaux dans lesquels se vautre sans vergogne une partie de la classe politique française revenus exorbitants, exonération d’impôts, retraite douillette et autres petits arrangements entre amis, le tout dans le cadre de lois faites sur mesure et qu’ils connaissent sur le bout des doigts. Tout simplement révoltant quand on sait que l’élu est avant tout au service de son pays. 
 
Ancien maire adjoint d’Évry auprès de Manuel Valls puis conseiller municipal, ancien conseiller régional, président de la commission formation professionnelle et apprentissage de l’ile de France, Chevalier des Arts et des Lettres, Philippe Pascot a 25 ans de vie politique derrière lui et a fréquenté la plupart des élus politiques de premier plan. Il milite pour une transparence totale de l’exercice politique et est engagé dans de nombreux combats de société. 
 
Il est co auteur avec Grazielle Riou de Délits d’élus  - 400 élus en prise avec la justice (Max Milo 2014).
 

Sortie le 7 MAI  2015 – Prix : 20 euros –  256 Pages





Vendredi 20 Mars 2015






Dans la même rubrique :
< >

Lundi 27 Août 2018 - 16:28 MADRID, OCTOBRE 68

Dimanche 12 Août 2018 - 08:37 L’Art Prend La Rue

Actualités | Politique | A voir | Cinéma | Livres | Théâtre | Festivals | Musique | Petit ecran | Tribune libre