Menu
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pierre Laurent : "la primaire à gauche a été créée pour sauver Hollande"




 Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, était l’invité de Jean-Pierre Elkabbach, ce matin, à ://3 8h20://3 , dans Europe 1 Matin, présenté par Thomas Sotto

Sur Europe 1, il a sévèrement critiqué la primaire de la gauche, la qualifiant de "dispositif pour désigner Hollande comme vainqueur"

  
Pierre Laurent, secrétaire national du PCF
Interrogé sur la non-participation du PCF à la primaire annoncée par le Parti socialiste, Pierre Laurent a fortement dénigré le dispositif, qui, selon lui est taillé sur mesure pour le président en place. "On voit bien qu'il y a des gens qui ont une unique préoccupation au gouvernement et à la direction du Parti socialiste, c'est de sauver Hollande. Il faut à tout prix sauver Hollande ! Ce n'est pas des primaires qu'ils viennent de créer, c'est un dispositif pour le sauver. Or le problème de la gauche c'est Hollande", a-t-il expliqué, mercredi sur Europe 1.
"Hollande va à l'échec". "Le PS devrait penser à une autre candidature que celle d'Hollande car il va inévitablement à l'échec", a-t-il prédit. "Je ne participe pas à un dispositif qui vise à remettre en selle celui qui vient de trahir tous les espoirs de la gauche", a-t-il encore repris, faisant notamment référence à la contestation contre la loi Travail.
"Je pense qu'il peut y avoir une discussion entre tous les autres, c'est à dire à l'immense majorité de la gauche : le PCF, Jean-Luc Mélenchon, les socialistes qui ne veulent pas de cette politique, les écologistes.... nous sommes largement majoritaires à penser qu'il faut un autre candidat que François Hollande ", a-t-il affirmé. Pour l'instant, parmi ces candidats potentiels, seul Jean-Luc Mélenchon a officiellement annoncé sa candidature  à l'élection présidentielle.
"On nous propose un dispositif où Hollande est déjà quasiment désigné comme le vainqueur, où il aurait le droit de se déclarer 15 jours avant le vote pour qu'il n'y ait pas de débats. Ce n'est pas sérieux", a-t-il enfin conclu. 




Mercredi 22 Juin 2016






Dans la même rubrique :
< >

Samedi 7 Juillet 2018 - 21:43 Paris, Place Vendôme

Vendredi 22 Juin 2018 - 11:26 SOS Méditerranée

Actualités | Politique | A voir | Cinéma | Livres | Théâtre | Festivals | Musique | Petit ecran | Tribune libre