Menu
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Présidentielle 2017 : la Société des Ingénieurs Arts & Métiers interroge François Fillon sur l’avenir de l’industrie



 
 
Elle dévoile aujourd’hui les réponses de Pierre Danon, Directeur adjoint de campagne de François Fillon, ancien Premier Ministre.  
 
#industrie  #Primaire2016  #Presidentielle2017
La Société des Ingénieurs Arts & Métiers (qui fédère plus de 30 000 ingénieurs diplômés de l’ENSAM-ParisTech) continue d’interroger les candidats à l’élection présidentielle sur leur vision de l’industrie en France, pour contribuer au débat et informer les Français avant ce rendez-vous politique majeur.  

« Quel regard portent les candidats sur le rôle et la situation de notre industrie ? Quels sont leurs projets et comment voient-ils l’industrie du futur ? Pour la compétitivité de notre pays  et la création d’emplois, cette réflexion nous paraît essentielle avant l’élection présidentielle » déclare Jacques Paccard, Président de la Société des Ingénieurs Arts & Métiers. 

Après avoir interrogé Jean-François Copé(1), Député-Maire de Meaux, premier candidat à avoir répondu, la Société des Ingénieurs Arts & Métiers dévoile aujourd’hui la vidéo de Pierre Danon, Directeur adjoint de campagne de François Fillon, ancien Premier Ministre et Député de Paris.
 
Selon Pierre Danon, le programme de François Fillon prévoit notamment “un cocktail extrêmement puissant pour redonner du souffle à l’industrie“. C’est un « cocktail de réparation des erreurs du passé et de projection dans le futur » conçu « pour faire gagner l’industrie française ». 

Toutes les réponses sont à découvrir dans la vidéo sur le site dédié tv.arts-et-metiers.fr/presidentielles-2017/
 
 
Pour mémoire, voici les 5 questions posées à tous les candidats :
1) Existe-t-il encore une place, selon vous, pour l’industrie française dans la compétition européenne et internationale ?
2) Quelles conditions de réussite vous paraissent indispensables pour que la France redevienne une “terre d’usines” ?
3) Comment voyez-vous l’industrie du futur ?
4) Il y a un débat autour de la sélection pour les études supérieures. Pensez-vous que ce soit un mal nécessaire ou la clé d’une formation de qualité ?
5) 33 000 Gadz’arts(2), industriels dans l’âme, vous regardent : qu’avez-vous envie de leur dire ?
 

 

(1) Les premiers sollicités sont les candidats à la primaire de droite, puis viendront ceux à la primaire de gauche et enfin les autres candidats déclarés.
(2) Les Gadz’arts sont les anciens élèves diplômés de l’ENSAM-ParisTech (Ecole Nationale Supérieure des Arts & Métiers)

 
A propos de la Société des Ingénieurs Arts & Métiers ParisTech :

Née en 1846, la Société des Ingénieurs Arts & Métiers est reconnue d’utilité publique en 1860 avant de devenir une association régie par la loi de 1901. L’association regroupe les élèves et anciens élèves de l’École des Ingénieurs Arts & Métiers ParisTech (anciennement École nationale supérieure d’Arts et Métiers - ENSAM) : soit à ce jour près de 33000 ingénieurs, dont 17500 actifs, au sein du plus grand réseau européen d’anciens élèves d’une grande école d’ingénieurs.
La Société des Ingénieurs Arts & Métiers ParisTech compte 143 Groupes Régionaux en France métropolitaine, 82 dans les DOM-TOM et à l’étranger, 61 groupes professionnels, 460 promotions en vie, 1000 ingénieurs Arts & Métiers actifs bénévoles et 20 permanents.
L’association repose sur un réseau fondé sur des valeurs fortes d’engagement relatives à la solidarité et aux échanges, qu’elle met au service : de l’École des Ingénieurs Arts & Métiers ParisTech, des ingénieurs, de la solidarité envers ses membres, de la diffusion de la culture scientifique et technologique, des échanges et de la connaissance, de l’accueil du public sur l’ensemble de ses sites et ceux de ses partenaires. 
Pour en savoir plus : www.arts-et-metiers.asso.fr




Mardi 25 Octobre 2016




Présidentielles 2017