Menu
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Promesses et périls de l’action publique algorithmique

Quel service public pour demain ?



Le service public à l’ère du Big data :
Promesses et périls de l’action publique algorithmique
                      
 Quel service public pour demain ? 
Comment le numérique transformera-t-il le fonctionnement  et les méthodes de l’administration publique ?  
Libertés individuelles des citoyens : quels nouveaux enjeux ? 
 

L’étude Gouverner à l’ère du Big data : promesses et périls de l’action publique algorithmique, par Elisabeth Lulin, explore comment l’intégration du Big data, des algorithmes et de l’internet dans l’action publique est à la fois facteur de grandes promesses pour chacun d’entre nous (une action publique plus personnalisée et plus préventive…), mais aussi facteur de grandes exigences dans l’organisation du service public, la transparence de la décision politique, la préservation des libertés individuelles et enfin la sauvegarde de la souveraineté nationale.

Elisabeth Lulin, auteur de l'étude 

« Les technologies et le numérique offrent d’énormes opportunités de réinvention de l’action publique : la possibilité d’inspirer des formes nouvelles de civisme, la possibilité redonner du souffle à une administration qui, aujourd’hui ensevelie sous la complexité de ses propres procédures et la multiplicité des injonctions contradictoires qui lui sont adressées, peine à incarner ses finalités. 

Nous avons beaucoup de mal, en France, à sortir d’un débat purement quantitatif sur l’action publique. Pour les uns, le service public coûte trop cher et pour les autres les besoins sont insatisfaits. Mais nous sous-estimons à quel point l’action publique est en train de changer de nature, à l’instar de la société qu’elle sert ; à quel point il est devenu absurde de cristalliser la discussion sur le plus ou moins de ressources à mobiliser pour des formes d’action qui sont de toutes façons dépassées ; à quel point il serait plus fructueux de repartir des finalités poursuivies et de voir comment les innovations technologiques, managériales et sociales qui s’expérimentent ici et là doivent être encouragées ou au contraire canalisées pour y concourir. »





Mercredi 6 Mai 2015






Dans la même rubrique :
< >

Mardi 25 Septembre 2018 - 13:35 HISTOIRES D’UNE NATION

Mardi 11 Septembre 2018 - 12:22 75 édition de la Mostra de Venise

Jeudi 6 Septembre 2018 - 22:40 Arte : Spéciale VENISE

Actualités | Politique | A voir | Cinéma | Livres | Théâtre | Festivals | Musique | Petit ecran | Tribune libre