Menu
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

THYESTE - Mise en scène de Thomas Jolly

Théâtre des Célestins du 12 > 16 février 2019



©️Jean-Louis Fernandez
©️Jean-Louis Fernandez
Thyeste et Atrée, deux frères à qui le destin n’offre qu’une place sur le trône, se laisseront submerger par la rage.
Dans cette histoire, le désir de pouvoir transforme la fraternité en fossé dans lequel tous les maux s’y retrouvent : adultère, infanticide, cannibalisme.

La tragédie et les dieux pousseront les deux hommes à descendre toujours plus profondément dans cette cicatrice béante : La vengeance et la barbarie prennent alors place dans ce théâtre des horreurs.
Après s’être mordu la queue le serpent finira par s’avaler entièrement jusqu’à sombrer dans la folie de son propre venin.

Thomas Joly joue sur la pulsion scopique du spectateur: Il utilise la lumière, à la manière d’un Georges Méliès du théâtre (sous différentes dynamiques, formes et nombreux contrastes) comme entité particulière qui, de manière simultanée, emprisonne et met en exergue les personnages dans leurs plus belles souffrances.
Certaines lumières rappelant les night shot (vision nocturne en cinéma) permettant de transcender les limites de la simple perception pour en apprécier chaque moment d’épouvante.

La lumière et, ici l’horreur, hypnotisent le public tout entier, le regard est emprisonné permettant ainsi de voir la beauté même dans la cruauté.

L’univers sonore, extradiégétique, renvoie à une autre époque, un autre univers emprunt à la science-fiction (bruit métallique, synthétique, froid, dissonance etc.). Cet univer sonore extraordinaire et le décor gargantuesque (qui impose une fragmentation spéciale) imprime la pièce d’un nivellement des différents mondes : l’enfer, la terre et le ciel. Mondes qui sont en dualité permanente.

Tout se noircit et l’humanité reste pendu au bout de la corde de l’effroi. Il n’y a pas d’échappatoire possible. Le regard reste fixe.

 
Numina Ducrot


 

DIstribution

Avec Damien Avice, Éric Challier, Emeline Frémont, Thomas Jolly, Annie Mercier, Charline Porrone, Lamya Regragui et Nils Guillaume, Camille Messineo, Piel Niwa, Julien Peinado les deux enfants de Thyeste (en alternance)

Texte français – Florence Dupont – éditions Actes Sud / Collaboration artistique – Alexandre Dain / Assistant à la mise en scène – Samy Zerrouki / Scénographie – Thomas Jolly, Christèle Lefèbvre / Musique – Clément Mirguet / Ingénieur son – Olivier Renet / Lumière – Antoine Travert, Philippe Berthomé / Costumes – Sylvette Dequest assistée de Magali Perrin-Toinin / Accessoires – Christèle Lefèbvre, Marion Pellarini assistées de Fanny Gravouil / Maquillage – Élodie Mansuy / Vidéo – Fanny Gauthier / Direction technique – Pierre-Yves Chouin / Construction du décor – Le Grand T, Théâtre de Loire Atlantique et La Piccola Familia / Sculpture monumentale –Villemot Adina, David Bertrand, François Corbal, Cyril Corniller, Maya Eneva, Aleth Gallen, Grégory Gaudin, Sébastien Grangereau, Camille Guillard, Fabien Guyard, Eva Huleu, Joséphine Javier, Pascal Pietri, Simon Plancher, Adèle Romieu, Éric Terrien / Autres éléments scéniques – Fred Gil, Olivier Leroy, Camille Lissarre, Jean-Baptiste Papon / Fabrication des costumes par les ateliers du Théâtre National de Strasbourg et La Piccola Familia
Production : La Piccola Familia, Festival d’Avignon, Théâtre national de Strasbourg, La Comédie de Saint-Étienne – Centre dramatique national
Coproduction : ExtraPôle Provence-Alpes-Côte d’Azur, La Villette – Paris, Théâtre de Caen, La Criée – Théâtre national de Marseille, Centre dramatique national de Rouen Normandie, Théâtre de l’Archipel – Scène nationale de Perpignan, Le Grand T – Théâtre de Loire-Atlantique, Célestins – Théâtre de Lyon, anthéa – Théâtre d’Antibes, Théâtre Liberté – Scène nationale de Toulon
Avec le soutien de la région Normandie et du département de Seine-Maritime et de la Ville de Rouen
En partenariat avec le Théâtre national de l’Opéra-Comique
Avec la participation de Make Up For Ever
Création le 6 juillet 2018 à la Cour d’honneur du Palais des papes, Festival d’Avignon




Mercredi 20 Février 2019






Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 12 Septembre 2019 - 21:26 Jusque dans vos bras

Mardi 14 Mai 2019 - 10:58 Les Molières 2019 : Le palmarès complet

Actualités | Politique | A voir | Cinéma | Livres | Théâtre | Festivals | Musique | Petit ecran | Tribune libre