Menu
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

TOM THOMSON, ESQUISSES DU PRINTEMPS

AUTEURE: SANDRINE REVEL



EN LIBRAIRIE LE 23 AOÛT 2019 144 pages Couverture cartonnée Quadrichromie Prix: 21,00 € editeur DARGAUD
EN LIBRAIRIE LE 23 AOÛT 2019 144 pages Couverture cartonnée Quadrichromie Prix: 21,00 € editeur DARGAUD

Deux hommes pagaient sur le lac Canoe, dans une quiétude absolue. Autour d’eux, le paysage est splendide. Nous sommes au Canada en octobre 1956. L’embarcation file, et le temps s’égrène à rebours. Nous sommes maintenant en juillet 1917, à l’enterrement de Tom. Son ami Mark est là, bouleversé, et sa fiancée est secouée par les sanglots. Retour en octobre 1956, les deux hommes ont accosté ; ils se fraient un chemin à travers la végétation dense, à la recherche de la tombe de Tom... Désormais les deux récits sont noués et vont se dérouler en parallèle, une époque après l’autre. Deux récits qui racontent la même histoire, celle de Tom Thomson – le plus grand peintre canadien du XXe siècle.

Dans Tom Thomson, esquisses d’un printemps, l’auteure, Sandrine Revel, revient sur les circonstances qui entourent la disparition brutale du peintre au moment où il accédait à la notoriété. Elle choisit de retracer son parcours à rebours – depuis sa mort jusqu’à son enfance – et, ce faisant, elle esquisse un portrait subtil et délicat de l’artiste. Dans le même temps, mais quelque quarante ans après son décès, elle raconte la quête de deux hommes qui tentent de faire la lumière sur sa mort. Ce double récit est fluide, fort habilement mené et porté par un dessin époustouflant. Sandrine Revel s’inspire librement de l’œuvre du peintre, et la beauté de ses paysages « à la manière de » est à couper le souffle ! Si les dialogues sont, bien sûr, tirés de son imagination, l’auteure s’est appuyée sur des faits réels, rigoureusement sélectionnés parmi une documentation fournie.

Sandrine Revel signe une bande dessinée sur la mémoire et le passé ; un récit troublant, beau et mélancolique, comme le temps qui passe...

 
Partagée entre l’illustration jeunesse et la bande dessinée, Sandrine Revel est l’auteure d’une vingtaine d’albums, mélangeant avec talent les genres, les styles et les techniques graphiques. 

Pour ce dernier projet, qu’elle préparait depuis cinq années, elle a reçu le prix Artémisia. Elle-même pianiste à ses heures, elle a également édité des carnets de croquis tirés de concerts classiques ou de jazz.

Sandrine Revel - Auteure
Sandrine Revel - Auteure

REVEL SANDRINE


Sandrine Revel a une douzaine d'albums à son crédit, dont la série jeunesse multiprimée "Un drôle d'ange gardien" (Delcourt, 1999-2008), avec Denis-Pierre Filippi au scénario, mais aussi "Sorcellerie et dépendances" (Dupuis, 2010), qu'elle signe seule, et "N'embrassez pas qui vous voulez" (Dupuis, 2012), one shot écrit par Marzena Sowa. En 2015, elle publie "Glenn Gould, une vie à contretemps" (Dargaud) – le projet qu'elle attendait de réaliser depuis une dizaine d'années, elle-même pianiste à ses heures, et qui a déjà édité des carnets de croquis de concerts classiques ou de jazz.





Vendredi 13 Septembre 2019






Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 2 Mai 2019 - 08:19 Ça c'est Léonard de Vinci

Dimanche 25 Novembre 2018 - 12:28 MANIFESTE DU MUSÉUM MIGRATIONS

Actualités | Politique | A voir | Cinéma | Livres | Théâtre | Festivals | Musique | Petit ecran | Tribune libre